GALLERY
École française de la fin du XVIIIe siècle
€ 2800
École française de la fin du XVIIIe siècle
Madame Lecocq et sa fille Louise-Octavie, future épouse du général Compans, tenant des pommes
€ 2800
Object N° 2073

Miniature ovale peinte à la gouache sur ivoire, non signée, figurant une femme aux cheveux poudrés légèrement tournée vers la gauche, en robe rayée, aux côtés de sa fille aux cheveux blonds, tenant des pommes qui s'échappent de sa robe blanche.

Vers 1795.

Très bon état, une restauration en bordure droite par Bernd Pappe.

Dans un cerclage ovale à suspendre en bronze doré.

Il est accompagné d'un papier manuscrit indiquant : "Mme Lecocq (Marie-Claude) née d'Arc, et sa fille Mme Compans ou Mme Ruty (sic)".

H. 6,4 x L. 5,3 cm.

Historique

Marie-Claude d'ARC ou DARCQ (1760-1830), mariée à Louis-Joseph LECOCQ (1758-1844), secrétaire au Conseil du roi Louis XVI et administrateur de la Compagnie des Indes, avec lequel elle donna naissance à Louise-Octavie Lecocq (1792-1816) qui épousa en 1811 au château de Chilly le général Jean-Dominique COMPANS (1769-1845). Louise-Octavie est en outre la belle-soeur d'un autre général connu, puisque sa soeur Lucile épousa Charles-Étienne-François Ruty (1774-1828), comte de l'Empire en 1813.

Provenance

- Probablement le général Jean-Dominique Compans (1769-1845), pair de France.

- Charles Geoffroy (1793-1871), l'un des premiers directeurs de la Manufacture de Gien de 1831 à 1860.

- Son beau-fils Gustave Charles Gondouin (1823-1895).

- Sa fille Jeanne Gondouin (1851-1942).

- Puis par descendance, famille Langlois de Rubercy.

Oeuvres en rapport

- Henri-François Riesener (1767-1828), Portrait de la comtesse Compans, oeuvre perdue, circa 1816, connue par une gravure par Dujardin (voir illustration 3).

- Trois portraits miniature figurant Compans, son épouse et leur fille Louise Adolphine, se trouvent dans une collection privée (voir illustration 4).