GALLERY
Rare tasse et sa soucoupe en porcelaine de Sèvres
€ 5000
Rare tasse et sa soucoupe en porcelaine de Sèvres
Ayant appartenu à Louis-Antoine d'Artois, duc d'Angoulême
€ 5000
Object N° 1820

La tasse de forme litron et sa soucoupe de 1ère (ou 2ème) grandeur, à fond beau bleu, orné d'un semis de fleurs de lys en or, bordé d'une frise de palmes stylisées surmontée d'une frise de grecques en or, anse et intérieur entièrement dorés.

Bon état, légère usure de l'or.

Manufacture royale de Sèvres, circa 1816.

Marques au tampon bleu au chiffre du roi Louis XVIII (1814-1824), marque de décor manuscrite en vert datée 11 j(anvi)er (18)16.

Au revers de la soucoupe, une étiquette manuscrite probablement de la main du comte Stanislas de Blacas (1818-1887) : "Tasse dont se servait le Dauphin." Cette inscription est répétée au dos de la tasse (en partie manquante et illisible)

H. 8 x D. 17 cm.

Provenance

Louis-Antoine d'Artois, duc d'Angoulême (1775-1844), Dauphin de France (1824-1830).

Archives

Plusieurs tasses litrons et soucoupes à fond beau bleu, "frise et mosaïque de fleurs de lys" ou à "décor fleurdelisé" entrèrent individuellement au magasin de vente de Sèvres sous la Restauration : quatre de 1e grandeur le 8 juillet 1825, le 6 juin 1828, le 19 décembre 1828 (à 60 frs/pièce) et une avec étui le 13 mars 1829 (à 75 frs/pièce), une autre le 4 décembre 1829 et deux tasses de 2e grandeur le 3 juillet et le 21 décembre 1829. Nous n'avons pu malheureusement identifier leurs destinataires.

Oeuvres en rapport

Une tasse et sa soucoupe identiques avec une variante dans la rosace centrale de la soucoupe, auraient également appartenu au Duc d'Angoulême et furent données par la Duchesse d'Angoulême au comte Stanislas de Blacas (1818-1887), selon l'inscription manuscrite d'origine. Elles furent vendues par la suite chez Poulain-Le Fur, Hôtel des ventes du Palais, 21 juin 2001, lot 185 : vendu dans son écrin au chiffre du duc d'Angoulême accompagné d'un gobelet en cristal au chiffre du roi Louis XVIII. Au dos de l'écrin, aujourd'hui malheureusement non localisé, figurait l'inscription suivante signée Stanislas de Blacas : "Cette tasse et le verre en cristal ont appartenu au roi Louis XIX qui s'en est servi journellement depuis 1816 jusqu'au 4 juin 1844, jour de sa mort à Göritz. Ils m'ont été donnés par la Reine [titre donné à la Duchesse d'Angoulême] en souvenir du Roi [Louis XIX]."

Historique

Stanislas-Pierre-Joseph-Yves-Marie, comte de Blacas, né à Rome le 5 novembre 1818, décédé à Paris le 18 mars 1887. Fils du ministre du roi Louis XVIII, le duc Pierre Louis Jean Casimir de Blacas d’Aulps (1771-1839), il accompagna avec son père la famille royale en exil, notamment en Slovénie, suite à l'arrivée au trône de Louis-Philippe en 1830. Il fut l'homme de confiance du Comte de Chambord.

C'est à lui que furent remis par la fille de Louis XVI et de Marie-Antoinette la tasse et sa soucoupe vendues en 2001 dont se servait "journellement" le Duc d'Angoulême sous la Restauration et en exil, ainsi que le gobelet en cristal qui se trouvait curieusement incrusté dans la tasse au moyen d'un écrin de velours blanc dans la vente de 2001 (ill. 1). Ce verre étant gravé du chiffre du roi Louis XVIII et non de celui de Louis XIX comme indiqué dans la fiche de 2001, on comprend donc que le Duc d'Angoulême buvait en exil dans le verre de son oncle, et que la boisson n'était pas prise directement dans la tasse, probablement par souci de confort ou pour ne pas abîmer la dorure de l'intérieur.

La tasse comme la soucoupe sont de format inhabituel à Sèvres, plus grandes que les formes litrons habituelles de 4e grandeur (H. 6 x D. 13 cm) généralement produites par la Manufacture. L'utilisation de fleurs de lys est rare à Sèvres, leur couleur dorée couplée d'un fond bleu démontre la qualité royale de son illustre possesseur.